Rechercher
  • Sira Sylla

Plan de relance territorialisé : 18,3 millions d'euros pour la Seine-Maritime entre 2020-2021

Le plan "France Relance", mis en oeuvre au plus près des territoires, se déploie en Seine-Maritime et dans notre circonscription.



Le 3 septembre dernier, le Gouvernement a rendu public "France relance", un plan de relance de l’économie française de 100 Mds€, inédit par son ampleur et par son ambition écologique, économique et sociale.


Le déploiement rapide du plan de relance dans tous les territoires est une priorité pour que tous les citoyens, entreprises et collectivités territoriales puissent en bénéficier.

Pour atteindre cet objectif, le Premier ministre a souhaité l'inscrire dans une logique résolument territoriale.


Sur les 100 milliards d'euros du plan de relance, 16 milliards sont ainsi suivis par les préfets de région dans le cadre d’enveloppes régionalisées.

Afin d’associer les acteurs locaux et d’assurer la cohérence de la mise en œuvre du plan de relance, des instances de pilotage et de suivi sont mises en place aux niveaux régional et départemental. Au niveau régional, un comité d’animation et de suivi est présidé par le préfet de région, le directeur régional des finances publiques et, là où un accord régional a été signé, le président du conseil régional.

Le déploiement est déjà engagé avec la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) exceptionnelle d’un milliard d’euros.


En Seine-Maritime, cette dotation atteint 18,3 millions d’euros déléguée en deux fois : 40 % en 2020 (7,3 millions d’euros), 60% en 2021 (11 millions d’euros).

Ces crédits s’ajoutent au montant annuel de la DSIL, soit 9,6 millions d’euros en 2020 et une enveloppe équivalente en 2021.

Ce sont déjà 30 projets qui sont subventionnés en Seine-Maritime pour un montant de 6,6 millions d'euros, dont 3,3 millions d'euros pour l'agglomération rouennaise.


Dans notre circonscription, de sont d'ores et déjà deux projets qui bénéficient de cette dotation exceptionnelle :

  • À Canteleu, la restructuration du groupe scolaire Gustave Flaubert est subventionnée à hauteur de 86 330 euros ;

  • À Elbeuf, les travaux de désamiantage sont aidés à hauteur de 25 257 euros.

Je vous tiendrai régulièrement informés des aides apportées par l'État pour relancer l'économie de notre pays dans le cadre de "France Relance".

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout