Rechercher
  • Sira Sylla

En la mémoire du Docteur Barry



A Rouen hier après-midi, nous avons honoré la mémoire du Docteur Mamoudou BARRY, victime il y a deux ans d’un meurtre gratuit à Canteleu au motif qu’il était noir.

La Guinée et la France ont perdu un brillant universitaire, formidable ambassadeur de la relation Afrique-France, un citoyen du monde.


Oui, la France a une part d’Afrique en elle, tout comme l’Afrique a une part de France en elle. Je suis, comme plusieurs d’entre vous, le fruit de cette histoire ancienne et commune. Les travaux décidés par le Président de la République sur la mémoire (anciens combattants africains de l’armée française, Rwanda notamment) et sur la culture (Saison Africa 2020, remise d’oeuvres culturels au Bénin et au Sénégal par exemple) sont indispensables. Ils permettent des deux côtés de la Méditerranée, une meilleure compréhension de notre histoire, une meilleure connaissance de l’autre. Ils participent à la cohésion de tous.

Nous devons toutes et tous participer à ce travail auprès de nos jeunesses. Oui, l’éducation est la base! Cela aidera à faire en sorte d’éviter des meurtres abominables comme celui dont a été victime Mamoudou.



1 vue0 commentaire